translation missing: fr.general.accessibility.skip_to_content
  • Lifestyle

Le bon côté des routines contre le stress, même si vous avez envie d'abandonner la vôtre

Écrit par Clemence le 4 février 2020

Un jour, vous en aurez assez de boire de l’eau citronnée tiède au réveil. C’est justement le jour où il ne faudra rien lâcher. Le jour de vous prouver que vous êtes plus fort que la flemme, l’ennui et l’addiction à votre smartphone. Si ce jour est arrivé, on vous aide à vous souvenir de tout ce qu’une routine peut apporter de bénéfique : la réduction de stress.

Avoir l’impression de savoir où l’on va dans la vie.

Et si, pour une fois, tout se déroulait comme prévu ? Pas de réveil qui oublie de sonner (ou que l’on éteint encore endormi). Pas d’embouteillages sur la route de la douche puisqu’on s’est levé en premier. Pas de doute existentiel entre le muesli et les tartines. On ne peut pas empêcher le monde de tourner, le train d’être en retard ou le dernier verre de nous tenter. Mais on aura au moins la satisfaction d’être resté aux commandes une fois dans la journée.

Se libérer d’un peu de stress.

La nouveauté, le changement, la surprise sont une source d’énergie et d’inspiration remarquable. Et une source de stress aussi. Comme avec le café, tout est question de dosage. Il ne s’agit pas de renoncer à l’inconnu, mais de l’équilibrer avec une routine, des moments familiers, des rituels rassurants qui rendent les imprévus encore plus appréciables. Lorsque l’on sait où l’on va, on profite mieux du voyage. 

Prendre moins de décisions.

Suivre une routine revient à ne plus se laisser le choix. On décide une bonne fois pour toutes et on suit le programme. Dans un monde où l’on peut se faire livrer tous les bò bún de son quartier, ça ressemble au paradis. Jouer à être son propre parent, même 30 minutes par jour, suffit à remettre un peu d’ordre et de simplicité dans sa vie. Sans oublier que plus l’on doit prendre de décisions, plus leur qualité diminue. C’est la fameuse fatigue décisionnelle identifiée par le psychologue social Roy Baumeister. Celle qui explique peut-être le seul point commun entre Mark Zuckerberg et Karl Lagerfeld : leurs uniformes. Enfin, le fait de les porter, pas leurs uniformes eux-mêmes. 

Se suffire de 24 heures dans une journée.

Conséquence directe du point précédent, se tenir à une routine libère beaucoup, beaucoup de temps. Comme ce quart d’heure gagné à ne pas hésiter entre méditation et scroll matinal sur sa boîte mail. Pour ces jours où l’on est très pressé, une routine suivie à la lettre permet de rester concentré et de se laisser surprendre par tout ce que l’on peut accomplir. Non vraiment, 24 heures par jour c’est amplement suffisant.

Pouvoir ajouter #motivation sous son selfie en tenue de sport.

Ou mieux encore, à la salle de sport. Et rejoindre les 200 milliards d’autres photos taggées ainsi sur Instagram, preuve que l’on est nombreux à aimer le faire. Ça marche aussi avec #selfcare, #lifegoals et l’incontournable #morningroutine. La semaine prochaine, on passe au niveau 2 en postant une citation inspirante. Comment ça, vous n’êtes pas encore sur Instagram ?

Plutôt que de créer votre compte Instagram, découvrez comment mettre en place votre routine du matin.

DANS VOTRE CHAMBRE

Partagez vos jours et vos nuits sur Instagram et Facebook.
Ecrivez-nous à hello@lachambreparis.com

  • Sous-total
  • Total
Commander Continuer vos achats

90 JOURS POUR ESSAYER.
LIVRAISON ET RETOURS GRATUITS FRANCE MÉTROPOLITAINE.

Against Malaria Foundation

En cochant cette case, vous ferez don de 1,70 € à l’association caritative Against Malaria  Foundation (AMF), soit le prix d’une moustiquaire. AMF participe à la lutte contre le paludisme par la distribution de moustiquaires aux populations les plus exposées. Pour chaque don de 1,70 €, La Chambre fera également don de 1,70 € à AMF. 

En Savoir Plus