translation missing: fr.general.accessibility.skip_to_content
  • Déco

Nos inspirations d’automne pour une chambre cosy

Écrit par Clemence le 1 octobre 2019

Les êtres humains hibernent-ils ? La question mérite d’être posée à l’arrivée de l’automne. La baisse de la luminosité, les températures à un chiffre et les nuits toujours plus précoces sont autant de bonnes excuses pour passer la journée chez soi. Ou avoir très envie de le faire. C’est aussi la saison idéale pour apporter de petites (ou de grandes) touches cosy à la déco de sa chambre. Voici comment.

Cosy, ça veut dire quoi ?

Si l’adjectif évoque une journée passée sous deux ou trois plaids, à proximité d’une tasse de thé toujours chaud et de bougies parfumées, il s’agit aussi d’un style de décoration à part entière, avec ses origines, ses codes et bien entendu, ses clichés. 

Tout comme le mot lui-même, les images associées au style cosy nous viennent d’Outre-Manche : une maison de famille entourée de verdure aux murs, canapés et chaises couverts d’imprimés fleuris. Les meubles sont fabriqués à la main par les artisans du coin ou chinés et remis au goût du jour. Les couleurs sont douces mais présentes, tout comme la patine. En bonus, des poutres en bois au plafond et une cheminée dans le salon. 

Depuis 2016, l’esthétique cosy a gagné en simplicité et en popularité grâce à son version danoise. Le terme hygge, s’il fait référence à un style de vie plus qu’un style de décoration, évoque les mêmes scènes d’intérieurs accueillants et douillets, avec peut-être un peu plus de blanc sur les murs. Rien que d’y penser, on s’y sent bien.

Et c’est justement l’idée de confort qui importe ici. Plus qu’une liste d’objets, une palette de couleurs, un terrain verdoyant dans la campagne anglaise (ou danoise), un chez soi est cosy grâce à la sensation chaleureuse, agréable, qu’il procure à ceux qui l’habitent. On peut donc tout à fait se passer de papiers peints fleuris et de coussins assortis, voire de coussins tout court, pour faire de sa chambre un havre de confort.

Comment mettre du cosy dans sa vie (et surtout dans sa chambre) ?

En commençant par se poser cette question : c’est quoi, une chambre confortable ? Une pièce où la lumière s’invite en abondance ? Un immense lit couvert de draps en satin ? Un endroit calme, libre de toute distraction de jour comme de nuit ? La réponse influencera beaucoup les choix de décoration, de la couleur des murs à la présence ou non de plaids.

Si l’on recherche l’apaisement

  • On crée de l’espace, même dans une petite surface. On se sépare de la table de chevet qui sert à prendre la poussière, du fauteuil que l’on délaisse toujours pour le lit, du tapis dans lequel on s’est pris les pieds hier. Tout ce qui ne sert pas (ou plus) est prié de quitter la pièce, que l’on veille évidemment à garder rangée.
  • Sur les murs, on choisit les couleurs neutres qui reposent l’œil et reflètent la lumière du jour : du blanc, du beige, du gris clair… 
  • On privilégie les matières naturelles. Du parquet au sol, du lin pour le linge de lit… 
  • On s’entoure de plantes dépolluantes comme le philodendron et le spatiphyllum. Pour absorber les ondes électromagnétiques, on pense aussi au cactus.
  • On en profite pour adapter ses habitudes à l’atmosphère de la pièce. Cela veut dire pas (trop) d’écrans sous les yeux. Pour y arriver, on peut s’engager à ne plus les utiliser dans sa chambre passé une certaine heure, ou limiter le nombre d’écrans dans la pièce. Ok pour envoyer quelques « bonne nuit » depuis son smartphone, par contre on regardera Netflix sur le canapé plutôt que dans son lit.

Si l’on recherche le réconfort

  • On crée un environnement familier, où chaque objet évoque un souvenir, une image, un sentiment rassurant. Une lampe qui veillait déjà sur nos nuits lorsqu’on était enfant, les livres que l’on a adoré dévorer avant de s’endormir, un coussin brodé ramené du bout du monde…
  • On utilise la couleur pour créer une atmosphère enveloppante. C’est le moment d’oser des tons plus sombres - un beau bleu nuit par exemple. Loin d’assombrir la pièce, il évoluera avec la lumière, d’éclatant en journée à profond le soir.
  • Pour les matières, on se laisse guider au toucher pour trouver la parure de lit, le tapis ou le coussin le plus doux qui soit.

Si l’on recherche la convivialité

  • On fait de sa chambre un lieu de vie. Un fauteuil pour lire, un coin dressing avec un grand miroir pour les essayages, un bureau près de la fenêtre pour trouver l’inspiration ou une bibliothèque où exposer ses livres et objets préférés. Pourquoi une chambre ne servirait-elle qu’à dormir ?
  • On varie les sources d’éclairage, du plafonnier aux lampes de chevet, sans oublier une guirlande lumineuse, pour ne jamais manquer de clarté et adapter l’atmosphère de la pièce à l’humeur du moment. 
  • On garde un peu de ceux qui comptent sous nos yeux. On décore l’espace avec les dessins des enfants, les photos de ceux qui comptent, les souvenirs des dernières vacances entre amis. Être bien entouré(e), c’est encore la meilleure manière de se sentir chez soi.

DANS VOTRE CHAMBRE

Partagez vos jours et vos nuits sur Instagram et Facebook.
Ecrivez-nous à hello@lachambreparis.com

  • Sous-total
  • Total
Commander Continuer vos achats

90 JOURS POUR ESSAYER.
LIVRAISON ET RETOURS GRATUITS FRANCE MÉTROPOLITAINE.

Against Malaria Foundation

En cochant cette case, vous ferez don de 1,70 € à l’association caritative Against Malaria  Foundation (AMF), soit le prix d’une moustiquaire. AMF participe à la lutte contre le paludisme par la distribution de moustiquaires aux populations les plus exposées. Pour chaque don de 1,70 €, La Chambre fera également don de 1,70 € à AMF. 

En Savoir Plus