Accueil > Journal > Guides
La nouvelle lune et la pleine lune : Leurs effets sur le sommeil

La nouvelle lune et la pleine lune : Leurs effets sur le sommeil


Connue pour être le sujet de nombreux mythes tels que l’augmentation des naissances dans les maternités ou encore la croissance des cheveux, la lune perturberait également la qualité de notre sommeil. Ne vous est-il jamais arrivé de rencontrer des difficultés pour vous endormir, ou tout simplement dormir lorsque la lune était pleine ? A contrario, profitez-vous de meilleures nuits chaque mois à un moment précis où la lune s’avère nouvelle ? Vous n’avez peut-être pas bien fait attention, mais votre sommeil se trouve effectivement rythmé par la lune ! Et si nous vous en disions un peu plus à ce propos ?

Tout d’abord, comment fonctionne la lune et qui est-elle ? Appelée également Terre I, la Lune est en réalité l’unique satellite naturel permanent de notre planète, et qui plus est, le cinquième plus grand satellite du Système solaire. Positionnée à 384 400 km de la planète Terre, son âge serait d’environ 4,53 milliards d'années… Autant dire qu’elle commence à se faire vieille ! Composée de 4 grandes phases qui rythment son cycle, nous pouvons notamment citer la nouvelle lune, la lune croissante, la pleine lune, et enfin, la lune décroissante. Son cycle de rotation s’élève à une durée avoisinant les 29,5 jours.

La nouvelle lune

Début d’un nouveau cycle lunaire, la nouvelle lune annonce une obscurité plus prononcée en raison de son placement entre le soleil et la terre. Et qui dit une meilleure obscurité, annonce un meilleur sommeil pour les occupants de la planète ! Mais l’explication va beaucoup plus loin qu’une simple histoire de luminosité. Il est vrai, le temps d’endormissement lors de la nouvelle lune serait plus court, et le sommeil plus long.

 

 

La pleine lune

A contrario de la nouvelle lune, la pleine lune, elle, annonce la phase décroissante de ce satellite naturel. La lumière se fait donc plus intense, suite à sa position opposée au soleil. Et comme vous vous en doutez bien… Qui dit lumière intense, dit un sommeil plus laborieux ! Mais cela ne s’arrête pas là. Effectivement, une récente étude américaine[1] constituée d’un groupe de chercheurs en neurobiologie, a analysé le comportement de plusieurs personnes 3 à 5 jours avant le changement cyclique de la lune. Cette expérience a révélé que le temps d’endormissement se voyait allongé de 30 minutes pour chacun des participants, et cela avant la pleine lune. Durant cette phase, 46 à 58 minutes de sommeil se voyaient également effacées pour chaque cas étudié, pouvant même aller jusqu’à 1H30 de sommeil perdu. Et comme vous le savez sûrement, 1h30 de sommeil de perdu conduit à une incidence sur les cycles de sommeil et l’état général de notre corps.

 

Mais quels liens sont présents entre les perturbations du sommeil et la lune ?

Lorsque la fin de journée approche, notre corps se met à produire une hormone naturelle pour se préparer à dormir, appelée « mélatonine ». Cette hormone conduit plus particulièrement à une baisse de la température corporelle, ainsi qu’à une baisse de la pression sanguine et du taux de cortisol. D’après une étude menée en suisse par Bâle[2], ce même taux de mélatonine subirait une tendance à la baisse lors des périodes de pleine lune, tandis qu’il subirait une tendance à la hausse en période de nouvelle lune. Notre cycle de sommeil est donc bel et bien lié au cycle lunaire. A cela, vous pouvez également ajouter notre sensibilité personnelle à la lune. Chacun aura une réaction différente au niveau de l’humeur et du sommeil. Cela dépendra de la réceptivité aux rayonnements de la lune propre à chacun, et au régulateur nerveux nommé hypothalamus qui est situé dans chaque cerveau.

 

 

Comment bénéficier d’un bon sommeil malgré les changements de cycle lunaire ?

Pour éviter d’être mal luné… Voici quelques conseils simples et efficaces :
  • Soignez votre alimentation. Lorsqu’un changement de cycle lunaire pointe le bout de son nez, nous vous conseillons d’opter pour des aliments améliorant la production de mélatonine, tels que : des olives, du riz, des tomates, des noix, des noisettes, des bananes, des cerises, de l’ananas, du gingembre ou encore des flocons d’avoines.
  • Créez-vous une brume de nuit biologique et naturelle. Une recette vous attend sur notre Instagram !
  • Glissez une pierre de Quartz rose sous votre oreiller. Son énergie apaisante vous aidera à braver les effets de la lune.
  • Fatiguez votre corps la journée. Une activité sportive intense comme un jogging par exemple.
  • Fermez correctement vos volets, et ajoutez des rideaux occultant dans votre chambre. Un masque de nuit peut également compléter le duo !
  • Un traitement homéopathique peut également s’avérer utile. Pour vaincre les insomnies liées aux pleines lunes, dirigez-vous vers 5 granules de Calcarea 15CH avant votre coucher durant les 5 soirs précédant la pleine lune.

 

 

Et surtout… Misez sur un linge de lit réalisé à partir d’une matière noble et naturelle ! Du lin lavé, de la percale de coton, ou encore du satin de coton… Les choix sont multiples selon vos besoins et envies. Pour obtenir des conseils par rapport à ce point, notre équipe se tient à votre disposition par mail, ainsi que par téléphone.

[1] Étude sur la synchronisation du sommeil humain avec le cycle lunaire

[2] Étude Christian Cajochen Université de Bâle