translation missing: fr.general.accessibility.skip_to_content
  • Déco
  • Guides

Les draps en Lin : sophistication, confort et respect de l'environnement. Que demander de plus?

Écrit par Sandrine le 2 avril 2020

Vieux comme la civilisation, ou presque, le lin possède un charme intemporel et une élégance toute simple qui en font un matériau idéal pour nos draps. Des confins de l'Europe à notre usine au Portugal, retour sur l'histoire de cette matière naturelle et sur les dessous du lin lavé La Chambre. 

ONCE UPON A TIME... Petite histoire du lin

Quand on pense au lin, on imagine une douce soirée d'été ou un costume élégant (et peut-être un peu froissé), mais on ne pense pas forcément à la Géorgie il y a 36 000 ans. C'est pourtant là-bas qu'on a retrouvé des fragments de la fibre naturelle la plus ancienne du monde. Après un détour chez les Égyptiens à l'Antiquité, séduits par la pureté et la légèreté d'un textile parfait pour un climat désertique, le lin débarque en Europe dans les cales des Phéniciens avant de séduire les irrésistibles Gaulois. Quelques siècles plus tard, Charlemagne pousse à la culture de la fibre et la France acquiert bientôt une réputation d'excellence dans le domaine. Saviez-vous, d'ailleurs, que Louis XIV lui-même adorait se vêtir de lin, tout comme le reste de sa cour, et que la « lingerie » tire son petit nom de cette époque ? L'industrialisation du cotonna XIXe siècle et le succès de la fibre synthétique au XXe siècle auraient pu signer l'arrêt de mort du lin, mais c'était sans compter sur le regain d'intérêt pour la fibre au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. 

Domaine de nombreuses plantes à fleurs en lin avec ciel bleu

LIN DANS L'AUTRE : La fibre de lin

Sans vous bombarder de détails trop techniques, nous avons eu envie d'en savoir un peu plus sur cette petite graine à la vie dire. Le lin, c'est une longue tige ( jusqu'à un mètre ) sur laquelle pousse de nombreuses feuilles et une racine toute aussi longue. En juillet, les producteurs arrachent le lin pour la première étape du processus de transformation : le rouissage. Ils laissent le lin sécher au sol pendant quelques semaines ( ou quelques mois, en fonction des conditions climatiques ) pour que les différents fibres de la plante se séparent naturellement. Ensuite, c'est l'étape du teillage : les plantes sont battues pour se débarrasser de la tige de lin et extraire les fibres de lin. Environ 15 à 25% de ces fibres sont les fibres longues, recherchées pour leur résistance à toute épreuve ( ou presque ). Celle-ci sont ensuite peignées et tissées avant d'être filées. 

Production de la fibre de lin : Cocorico 

Si le lin ne pousse que sur la côte allant du Calvados aux Pays-Bas, près de 75% de la production mondiale de lin est aujourd'hui originaire de France, et en particulier de Normandie où une terre particulièrement riche, un climat tempéré et pas mal de pluie permettent à la plante de s'épanouir. Ajoutez à ça un savoir-faire millénaire et une passion transmise de génération en génération, et vous comprendrez mieux pourquoi le lin français est devenu incontournable. Pourtant, près de 90% de ce lin Made In France est exporté à l'étranger ( la Chine représente 80% de ces exportations ) pour y être filé avant d'être à nouveau importé - la France est en effet le 4ème pays consommateur de lin au monde. 

Récolte du champ de lin

Utilisation de la fibre de lin

Si près de 83% du lin européens reste destiné au marché textile, la demande ne cesse de croître pour une utilisation industrielle du lin. Le linonéum a longtemps concentré la majorité de la demande, mais les débouchés sont aujourd'hui ailleurs : bâtiments, automobile ou encore papeterie ( qui représente environ 9% du lin utilisé  aujourd'hui ). L'armée française utilise notamment le lin dans la construction de pièce d'hélicoptère et de plus en plus de programmes de R&D s'intéressent aux propriétés du lin pour offrir une alternative aux énergies fossiles. Enfin, les propriétés spécifiques au lin comme sa capacité à résister au fer et à absorber les vibrations en font un matériau de choix dans la fabrication de certains produits de grande consommation comme les raquettes de tennis ou les casques de moto. Même le célèbre billet vert américain est en partie constitué de lin !

Temps de récolte, champ de lin en Normandie, France

Le lin : une graine pleine de richesse

Nous nous sommes concentrés jusqu'ici sur la plante, mais n'oublions pas ses graines dont le Canada est le plus gros producteur mondial ( près d'un million de tonnes par an ). Excellentes sources d'oméga-3 et offrant des qualités nutritionnelles ( et médicinales ) reconnues depuis des siècles, les graines de lin trouvent aujourd'hui leur place dans l'alimentation occidentale. Pleines de minéraux, d'acide gras essentiels et de vitamines, comme la vitamine E, les graines de lin sont aussi dépourvues de gluten . Depuis le début du XXIe siècle, l'huile de lin pressée à froid envahit peu à peu les rayons des magasins bio et séduit les consommateurs par sa richesse en Oméga-3. 

LE LIN DE LA CHAMBRE : Bon pour vos lits, bon pour la planète

Vous l'aurez compris, entre le lin et nous, c'est une histoire qui dure. Nos fibres de lin sont issues de cultures françaises avant d'être lavées pour toujours plus de douceur. Notre lin se froisse peu et offre à votre chambre l'élégance en toute simplicité qu'elle mérite. Et en plus, le lin est une fibre très douce... pour la planète. Pendant sa pousse, le lin n'a pas besoin d'être irrigué, et sa production nécessite très peu d'engrais et beaucoup moins de pesticides que le coton. Pourquoi ? Parce que le lin est une plante ultra-résistante et l'épaisseur de sa tige la protège des insectes qui attaquent le coton ( ce qui explique pourquoi ce dernier utilise près de 50% des pesticides agricoles du monde) . 

La culture d'un seul kilo de coton non biologique nécessite entre 5 000 et 10 000 litres d'eau, soit près de 2 500 litres pour produire... un tee-shirt. Le lin, lui pousse de manière naturelle en utilisant la chaleur du soleil et l'eau de pluie - 1 kilo de lin ne nécessite qu'une demi-bouteille d'eau. Et comme tout est bon dans le lin, c'est une plante zéro-déchets qui joue en plus un rôle de « puits de carbone » : un hectare de lin peut ainsi absorber jusqu'à 3,7 tonnes de Co2 par an. Et même l'activité due transformation ( rouissage, teillage, filage ) reste très peu polluante puisqu'elle est principalement mécanique. Toute la plante est utilisée : des fibres à la poussière de lin qui sera utilisée dans l'agriculture et l'horticulture pour alléger la terre. Dernier avantage, et pas des moindres, tous les produits issus du lin sont 100% biodégradables. 

photo-ensemble-housse-couette-draps-housse-taies-d-oreiller-lin-blanc-eclatant-2-insitu

Quelques grammes de douceur dans notre lin lavé…

Pour vous offrir un linge de lit aussi agréable au toucher qu'élégant, nous avons adopté la technique du lin lavé pour toutes nos parures de lit en lin. Le lin subit tout simplement plusieurs étapes de lavage avec divers adoucissants écologiques pour un tissu encore plus doux et souple, avec un effet patiné incomparable et une texture encore plus belle si on zappe la case repassage ( you're welcome ). Autre avantage non négligeable, le lin lavé peut se laver en machine pour éliminer les taches... et se débarrasser des acariens. Parce que vos nuits le valent bien. 

Le choix du bon partenaire - De la Normandie… au Portugal

Comme nous vous l'expliquions récemment, nous avons nous aussi choisi l'expertise portugaise après avoir parcouru le monde entier à la recherche de la perle rare. Notre usine partenaire offre un savoir-faire d'exception et une maîtrise du tissage du lin lavé à la hauteur de nos attentes tout en préservant l'environnement. Près de 80% de ses déchets sont ainsi recyclés, toute l'énergie thermique produite par l'usine est réutilisée et près de 40% de l'eau nécessaire à la production est récupérée ( avant d'être traitée être jetée dans la nature ). Enfin, pour garantir la sécurité humaine et écologique de notre lin ( et tous nos textiles ), nous avons opté pour la certification OEKO-TEX® standard 100 qui garantit l'absence de substances toxiques dans notre linge éco-responsable. 

photo-drap-housse-lin-blanc-eclatant-3-closeup

Quelle que soit la parure, pourvu qu'on ait la paresse 

On nous demande souvent comment choisir entre lin, percale, coton ou satin. À notre avis, tout est une question de goût et vos nuits seront belles quelle que soit la parure La Chambre choisie. La différence principale ? Le lin est fabriqué à partir... de lin, et pas de coton. CQFD, peut-être, mais ça vaut la peine d'être rappelé. 
Star des literies, le coton offre douceur, grand choix de teintes et entretien on ne peut plus simple. Notre percale de coton et notre satin sont fabriquées à partir de coton 100% longues fibres - seul le tissage explique la différence entre les deux. Le Lin lavé, quand à lui, possède des propriétés thermorégulatrices qui en font le compagnon idéal de vos nuits estivales ( puisqu'il est très respirant ), mais aussi des nuits les plus froides parce qu'il garde à merveille la chaleur. Les longues fibres du lin possèdent en effet un fort pouvoir absorbant grâce aux pectines présentes dans ses parois. Résultat ? Un textile qui peut absorber jusqu'à 20% de son poids en humidité. Il est d'ailleurs bien plus résistant que le coton ou la percale. Le lin lavé s'adoucit au fur et à mesure des lavages, est anallergique et extrêmement absorbant. Il offre l'élégance des teintes unies et une allure intemporelle à votre chambre. 

Léger tout en étant résistant, simple mais délicieusement élégant, le lin est la promesse de nuits pleines de douceur tout en préservant la planète. Peut-être que pour une fois, Charlemagne n'a pas eu d'idée si folle que ça. 

DANS VOTRE CHAMBRE

Partagez vos jours et vos nuits sur Instagram et Facebook.
Ecrivez-nous à hello@lachambreparis.com

  • Sous-total
  • Total
Commander Continuer vos achats

90 JOURS POUR ESSAYER.
LIVRAISON ET RETOURS GRATUITS FRANCE MÉTROPOLITAINE.

Against Malaria Foundation

En cochant cette case, vous ferez don de 1,70 € à l’association caritative Against Malaria  Foundation (AMF), soit le prix d’une moustiquaire. AMF participe à la lutte contre le paludisme par la distribution de moustiquaires aux populations les plus exposées. Pour chaque don de 1,70 €, La Chambre fera également don de 1,70 € à AMF. 

En Savoir Plus